Oscha Mania: Sekai Loxley

Comme beaucoup d’autres mamans porteuses, je n’ai pas tout de suite commencé à porter avec une écharpe tissée. Au départ j’étais plutôt intimidée par l’apprentissage des différents types de nouages mais l’envie de porter mon enfant près de mon coeur et de faire le plus de « peau à peau » possible avec lui dès la naissance m’a poussée à opter pour une écharpe extensible dans les premières semaines de vie de mon petit bisouillé. Gagnant en confiance avec les (pré)nouages simples de l’extensible, je me suis alors tournée vers l’univers des tissées, tout en admirant leurs tissus si seyants et soyeux. Ce furent en particulier les motifs originaux et élégants de la marque écossaise, Oscha Slings, qui me conquirent et me donnèrent envie de faire l’acquisition de ma toute première écharpe tissée. Mais par où commencer? Oscha compte tellement de beautés aux couleurs plus chatoyantes les unes que les autres et aux mélanges les plus invitants pour envelopper nos petits bisouillés dans la douceur et le confort!

Après moultes recherches (et sachant que plusieurs écharpes d’Oscha ne sont plus disponibles en stock car elles existent parfois en nombres limités et sont achetées comme des petits pains chauds dès leur sortie!), j’ai jeté mon dévolu sur l’écharpe « Sekai Loxley« . Ma « DISO » (Desperately In Search Of) dans le jargon anglo-saxon des porteuses, et toute première écharpe, dévoile un dégradé irridescent de demi-lunes (ou petites vagues ou écailles de sirène, selon ce que l’on souhaite y voir!) allant du bleu-vert aux mauves, soulignées d’or. Je vous présente ci-dessous les qualités uniques de cette écharpe qui est véritablement « perma-stash » chez nous, un autre terme du jargon des porteuses pour signifier que cette écharpe-là, mon petit bisouillé et moi, on l’aime si fort que nous la garderons pour toujours!

L’écharpe en bref

Sekai Loxley, Oscha Slings, taille 6, achetée « pré-aimée » par une autre maman porteuse.

  • Mélange: 50% coton certifié organique, 50% bambou (viscose). Poids: approx 250gms.
  • Sortie: Décembre 2015 (nombre limité d’écharpes).
  • Les couleurs: Pour moi, le dégradé de cette écharpe est parfait pour toutes les saisons et se marient avec beaucoup de vêtements et accessoires puisque les tons vont du froid au chaud. J’aime toutefois ses couleurs pour mon stash d’été et d’automne. Il n’y a pas non plus de « vrai côté » ou de « faux côté », ni de rail supérieur ou inférieur car l’écharpe portée est aussi belle dans un sens comme dans l’autre. Tantôt plus vert-bleu, tantôt dans les mauves: Loxley peut complètement changer de look selon le côté choisi! L’or qui souligne le motif Sekai fait briller l’écharpe au soleil. Les photos ne peuvent tout simplement pas rendre justice à la beauté des couleurs en réalité.
  • Mes nouages préférés avec cette écharpe: Comme il s’agit d’une taille 6 et que j’ai porté mon petit bisouillé dès son premier mois de vie, j’aime particulièrement faire un FWCC de base, un kangourou renforcé, ou encore un semi FWCC avec fini poppins pour un look différent et plus élégant. Les passages lors du nouage sont très faciles à effectuer, notamment parce que le mélange en bambou viscose rend l’écharpe douce, molle et très malléable, mais aussi parce que le tissu est assez fin.
  • La douceur: C’est l’écharpe parfaite pour porter un nouveau-né car le bambou viscose est reconnu à la fois pour sa douceur dès la sortie de l’emballage, ainsi que pour son « stretch ». On prend ainsi grand plaisir à envelopper son petit bisouillé dedans! 🙂 À noter que j’ai toutefois acheté cette écharpe « pré-aimée », ce qui la rendait encore plus douce dès les premiers essais (je recommande d’ailleurs l’achat d’occasion pour les mamans qui souhaitent débuter avec une écharpe tissée).
  • Le soutien: Même si certaines porteuses ne privilégient pas toujours le bambou pour porter les bébés plus âgés et les enfants plus grands (craignant le manque de soutien), je trouve que ma Loxley est suffisamment soutenante et je suis encore à l’aise pour porter mon bisouillé qui grossit à vue d’oeil! Ce n’est toutefois pas une écharpe qui « pardonne » les nouages vite ou mal faits, et vous pourriez alors avoir mal au dos si le poids de l’enfant est mal réparti. Mais avec la pratique, je la trouve parfaite! Un autre point fort pour moi: elle respire très bien (une autre propriété du bambou), ce qui me permet de l’utiliser pour les randonnées estivales ou lors de mon cours de salsa-portage: je n’étouffe pas du tout avec elle en faisant des efforts physiques!

Quelques photos en action de notre Sekai Loxley bienaimée

 

© Hauteur de bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s