« Kallisté »: mon écharpe tissée main custom de chez Lahaise Weaving

Lorsque j’ai découvert les écharpes tissées main et que j’ai eu l’opportunité d’essayer quelques voyageuses (telle cette merveille de Willow Tree Wovens!), je me suis mise à rêver au jour où j’obtiendrai à mon tour une de ces places tant convoitées dans une liste d’attente de mes tisserandes favorites. La chance de participer au processus créatif, de concevoir sa propre écharpe, de choisir les fibres et les couleurs de la chaine et de la trame, le motif du patron, la structure du tissage, la longueur, les finitions, etc… c’est une expérience vraiment unique! Chaque tisserande a son style et il faut bien examiner celui qui nous convient le mieux. Les carnets de commande sont aussi souvent remplis très longtemps à l’avance comme peu d’écharpes sont tissées en même temps par mois. Réaliser ce beau projet demande donc de la patience, de la passion pour les fibres et l’envie d’entrer en conversation, souvent sur une longue période de temps, avec une tisserande pour mener à bien une vision commune. Pour moi, c’est à la fois participer à la réalisation d’une véritable oeuvre d’art et créer un trésor personnel que nous chérirons longtemps, mon bisouillé et moi.

« Kallisté » est ainsi née à la fois de mon désir de travailler avec la tisserande québécoise Marilyn Lahaise (dont j’admirais les créations depuis quelques temps!) et d’une palette de couleurs, correspondant à une vision inspirée à la fois de mes voyages et de mes origines. « Kallisté » signifie « la plus belle ». C’est le surnom de mon île, la Corse. C’est un mot qui prend sa source au coeur de la Méditerranée, dans le berceau de la Grèce Antique. Elle évoque pour moi la chaleur du soleil et les couleurs joyeuses de l’été. Elle porte aussi en son coeur les voyages et les vagabondages, la découverte d’ailleurs où j’ai construit d’autres souvenirs heureux. Comme en Inde, lors de la fête d’Holi, où éclatent les poudres de rouge, de fuschia, d’ambre et d’or sur les visages des femmes , des hommes et des enfants dans la rue. C’est dans l’union de ces images qu’est née ma vision de Kallisté, une écharpe que je souhaitais chaleureuse, vive, brillante mais aussi raffinée. Lorsque nous en avons discuté, Marilyn et moi, nous nous sommes rapidement entendues et notre enthousiasme commun a rendu cette expérience de création d’écharpes particulièrement significative à mes yeux. Marilyn disait « il faut que ça brille! » et j’étais tout à fait d’accord. C’est tout naturellement que mon choix s’est alors portée sur une trame en tencel de couleur or, dans un patron délicat et particulièrement complexe (une variation de « crackle weave »). La chaine offre une symétrie particulièrement intéressante, avec des nuances de roses et mauve sur les côtés et un rouge cerise et framboise au coeur de l’écharpe. Il y a des rappels de fils de chacune de ces couleurs qui se mêlent ci et là tout au long de la chaîne pour créer une parfaite harmonie, sans oublier de fines bandes or qui accentuent la symétrie de la chaine. Je souhaitais de belles finitions ou « tail accents » pour ma custom afin de mettre en valeur les chutes lors des nouages, alors j’ai demandé à Marilyn si elle pouvait créer un dégradé de bandes (en « fibonacci ») dans une trame de couleur différente de la trame principale. J’ai longuement hésité entre le rose ou le rouge, mais je pense avoir fait le bon choix avec la couleur du coeur en rappel dans ces finitions. 🙂 Bref, je suis conquise et je suis extrêmement heureuse de vous la dévoiler ici…

Kallisté, en bref

4.7m (équivalente d’une taille 6) une fois lavée et repassée par la tisserande – mais avec possibilité de s’allonger à 4.9m après quelques usages; 385gms.

Chaine: Coton-lin bio

Trame: Tencel

Motif: Crackle Weave Variation

Les propriétés en portage

Kallisté était douce et malléable dès la sortie de son précieux emballage: Pas besoin donc de casser cette beauté en cotonlin et tencel! Et il n’y a pas de doute: les fibres choisies permettent bien une brillance maximale. Elle est un peu comme une couverture moelleuse et épaisse dans laquelle on aimerait s’emmitoufler les soirs froids d’hiver (ce n’est pas pour rien qu’on parle de grosse « doudou » au Québec pour qualifier ce type d’écharpes!). La longueur est parfaite car elle me permet de faire des nouages avec plusieurs couches, pour les portages à l’avant et au dos, afin d’être le plus confortable possible avec mon bisouillé grassouillet! J’aime avoir également plus de longueur pour mettre en valeur ces magnifiques finitions . Pour moi, le confort maximal est dans le nouage à l’avant  de type « Anne’s newborn carry » et Kallisté est aussi impeccable dans les « ruck » avec fini tibétain et les « double hamac » pour le portage au dos. Il me reste à tester d’autres nouages! Comme elle est plus épaisse, les noeuds sont parfois plus difficiles à faire mais elle tient parfaitement en place et ne glisse pas (notamment grâce à son tissage serré et son motif complexe). Il y a un petit « stretch » diagonal assez agréable pour resserrer plus facilement les pans de tissu. C’est une écharpe qui respire bien mais qui tient assez chaud, donc je ne pense pas que je l’utiliserai beaucoup dans les grosses chaleurs. Je l’ai amenée avec moi sous le soleil hawaiien et je n’en ai vraiment profité qu’en fin de journée, lorsqu’il faisait moins chaud et qu’il y avait une petite brise pour respirer! Kallisté est toutefois parfaite pour la fin de l’hiver et le printemps, donc elle fera partie de mon stash plus saisonnier (et j’imagine déjà la gloire de sa palette chaude sous le soleil automnal!). Mais, assez parlé et place aux images… qui valent mille mots 😉

DSC_0179DSC_0175DSC_0181DSC_1770autre photo super blogDSC_1781DSC_1793DSC_1823DSC_1826

Et quelques photos publiées ci-dessous avec la permission de Marilyn Lahaise lorsque Kallisté était sur le métier à tisser…

Kallisté, c’est 900 fils à enfiler pour ourdir la chaine…

Une réflexion sur “« Kallisté »: mon écharpe tissée main custom de chez Lahaise Weaving

  1. Marie-Michèle Sauvageau

    Vraiment superbe! Une véritable oeuvre d’art…! C’est beau (et émouvant je trouve!) de voir que ce savoir-faire hérité de nos grands-mères revit d’une manière aussi élégante et utile à la fois pour les nouvelles générations de mamans…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s