À la découverte du tencel

Brillante, lisse, douce, malléable… le tencel est une fibre qui est particulièrement à la mode dans la communauté des porteurs. Elle fait de plus en plus son apparition chez les grandes compagnies (comme Oscha qui vient tout juste de s’y mettre) et elle est à l’origine particulièrement populaire chez les tisserandes et leurs clientes. Mais le tencel, c’est quoi exactement? Le tencel, ou le lyocell, est une fibre cellulosique obtenue à base de pulpe de bois: elle est donc d’origine végétale et elle est aussi relativement bon marché. C’est une fibre considérée facile d’utilisation (« easy care ») car les écharpes qui en comportent sont infroissables et se lavent sans problème à la machine. J’ai lu pas mal d’évaluations d’écharpes qui contenaient du tencel dans la chaine ou dans la trame (ou les deux pour une écharpe 100% tencel!), mais je n’avais encore pas eu jusqu’ici l’occasion d’en essayer une… surtout une tissée main! Ce fut chose faite grâce à cette superbe visiteuse qui me fut prêtée par une généreuse maman d’Ottawa.

L’écharpe est confectionnée par la tisserande canadienne Robbins Nest Weaving et elle se surnomme « Summer Sunset ». Ses couleurs sont un superbe iridescent et chatoyant mélange de jaune orangé, de mauves et de roses fuchsia avec une trame dorée. Il s’agit ici d’un mélange tencel/coton. La structure du tissage est dite « heart weave »; elle forme de petits coeurs discrets très serrés. La longueur de l’écharpe est de 4.8 mètres, soit une longue taille 6, bref le bonheur total pour effectuer différents types de nouage et avoir de belles finitions. C’est aussi beaucoup plus confortable pour mon dos de pouvoir faire plusieurs passages sur mon petit bisouillé qui commence à peser (j’ai surtout fait un bon FWCC classique et un kangourou renforcé). En attendant de pouvoir comparer cette écharpe (avec son mélange et sa structure qui la rendent unique) avec d’autres tissées main et machines comprenant du tencel (j’en ai au moins une qui s’en vient en janvier dans une commande spéciale…), voici mon verdict:

J’ai été très surprise par l’excellent maintien offert par cette écharpe. Au premier toucher, celle-ci est relativement fine (et j’aime mieux d’habitude les écharpes plus épaisses, avec un côté moelleux), mais elle ne glisse pas et reste parfaitement (et solidement) en place. L’écharpe est douce, mais d’une douceur « sèche » (si l’on veut), pas satinée. Elle respire aussi super bien et ses propriétés m’ont fait penser à ce que j’apprécie chez ma Sekai Loxley en bambou viscose (très fine, malléable, respirant bien pour faire de l’exercice), tout en étant plus soutenante et avec plus d’accroche (« grip ») grâce à la structure du tissage. Je vous laisse juger de la brillance et de l’esthétique de cette écharpe avec ces photos 😉

dsc_0506dsc_0513dsc_0518dsc_0520dsc_0615dsc_0616

© Hauteur de bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s